automne_en_baviereÇa avait mal commencé, ce samedi matin.

Il faisait beau quand je me suis réveillée, meilleur que les jours passés. A l'oreille, j'ai reconnu le DVD que les enfants étaient en train de regarder, et aussi qu'elles s'étaient débrouillées pour leur petit déjeuner. De bonnes nouvelles, donc. J'ai repensé qu'on pourrait faire tous ensemble la liste des choses qu'on avait envie de faire ce week-end - j'avais vu ça dans un blog de mère de famille - et je me suis demandé ce que je pourrais y mettre.
Du lit je voyais les feuilles des platanes, pas encore jaunies. D'où venait qu'on reconnaissait déjà l'automne ? L'automne, comme à Paris autrefois : marcher dans le Marais et s'arrêter souvent, ne presque rien manger de la journée mais seulement des choses qu'on a exactement envie de manger. Le soir, quand le soleil n'est pas encore couché, s'asseoir au bord du canal de la Villette, boire une bière, aller voir un film.
La vie avait changé, en douze ans, j'ai tout fait pour qu'elle change. Et aujourd'hui il faisait beau mais sur ma liste de choses à faire, je ne pouvais rien trouver d'autre à écrire que "manger des crêpes". J'avais envie de pleurer maintenant, et c'était bien injuste pour ma vie, cette vie façonnée à la main, à laquelle il n'y avait rien à redire. Elle méritait mieux que moi, cette vie là, puisque je ne savais pas avoir envie d'emmener mes gosses à la piscine et de boire l'apéro avec les parents de leurs copains.
J'ai fini par sortir faire le marché. C'était un compromis acceptable : je devais traîner un chariot à roulettes, mais je pourrai aller me caler dans un café et surtout je serai seule, sans personne à surveiller ni rien à négocier.
C'est à ce moment-là qu'il s'est mis à pleuvoir. J'ai pensé tout de suite: tant mieux, on n'ira pas à la fête foraine. Le marché commençait à se vider. Ce n'était donc plus un beau samedi d'octobre, juste un samedi un peu gris. On n'aurait pas pu se promener dans le Marais, de toutes façons. Ça m'a fait du bien, j'ai eu vraiment envie de manger des crêpes au petit déjeuner demain.
Un café, et ça irait tout à fait bien.